Partagez | .
 

 Noriendell et ses religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Veilleur

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Noriendell et ses religions   Mer 19 Fév - 13:11

Religions et cultes
Artémis et Crom

 
Différents lieux, différents clans… Mais aussi différentes religions. Des personnes guidées par un même dieu peuvent-elles faire une guerre au nom de leur foi ? Chacun voit son culte comme celui qui devrait être.
 
 
En Noriendell il y a deux religions distinctes. Celle que suit les Paliontos et celle bien évidemment des Mélianas. Les Noriendelliens qui ne sont pas de ces deux clans, choisissent celle qui leur correspond le plus. Ou aucune selon de très rares cas.
 
Artémis et Crom, Crom et Artémis, ils sont, malgré la guerre, complémentaires. Certains non croyant voient en ces divinités le Toh (Crom) et le Taah (Artémis). Les croyants peuvent mettre leurs mains à couper qu’ils existent, d’autres pensent qu’ils sont des guides spirituels pour amener à la perfection.
 

 
Le culte de Crom :
 
 
Quoi de plus naturel pour des barbares que de vénérer un Dieu cruel, moroses et sinistre ? Un Dieu représentant le courage et la persévérance ? Voilà ce que Crom représente à leurs yeux.
 
Chaque 21 Décembre, les barbares sacrifient une femme dans les ruines sacrées. Même si le lieu à une toute autre signification, il sert maintenant d’endroit de culte et est le spectateur de la barbarie de ce jour de fête. Ce sacrifice est un moyen pour les Paliontos d’asseoir leur supériorité sur les femmes, mais aussi passer le message de leur Dieu, à savoir qu’il ne faut pas hésiter à prendre une vie pour gagner une bataille.
 
Ce soir-là est aussi connu pour l’orgie qui suit. Les hommes semblent possédés le temps d’une nuit et tout est permis…
 
Les Paliontos ont une hiérarchie religieuse. Présent lors des guerres, ils sont symbolisés par un drapeau rouge avec un rond noir.
 

  • Le Patriarche de la guerre – l’Hébib (chef religieux)

L’Hébib sacrifie une femme chaque 21 décembre :
 
Ce sont les volontés de Crom et l’Hébib est le seul à pouvoir communiquer avec lui. Crom lui dicte "La Parole des Justes" par le biais de rituels divinatoires.  Enfin c'est ce que les fervents croyants pensent. En transe, ce ne sont que les paroles d'un homme. 
 
"Tu tueras pour gagner, t'imposer"     
"La femme est un animal pour donner des hommes forts" 
"Pulvérise ton ennemi et  bois son sang"
"Soumet les inférieurs à ta puissance"
Etc etc…
 
Pour entrer en état de transe, l’Hébib devra être en communion avec cinq éléments (l’eau, le feu, la terre, l’air et le sang).  
 
Pour passer d'un Hébib à l'autre, il faut attendre que l'Hébib meure dans sa transe car Crom aura accepté par sa dévotion de monter au Paradis: le Renevak . Chose à noter, le paradis est le même pour les Paliontos et les Mélianas mais les deux clans pensent que l'ennemis reste dans la terre et que son esprit est dévorée par le Léviathan : créature vivant pour chacun dans le Lac Ephese et le Lac sans fond. 
 
Le nouvel Hébib sera choisi parmi cinq disciples qu’il aura récupérés dans des familles nobles (au sang pur) lorsqu’ils auront eu l’âge de 6 ans (voir plus jeune). Ils seront élevés par l’Hébib et des moines dévoués à cette tâche. Le disciple qui supportera le plus longtemps son premier état de transe deviendra l’Hébib car il sera choisi par Crom par sa puissance.
  
L’Hébib loge avec ces disciples non loin du Castel Paliontis dans une grande abbaye.
 

  • Les abbés: L'Epares

 
Ce sont des hommes pieux qui ne vont pas partir en guerre. Ils vont prêcher les paroles de l’Hébib à travers les villes. Certains sont itinérants d’autres sont installés dans des petites villes, villages (comme Hydrasor). Ils vivent de la donation des croyants. L’Hébib leur transmet les volontés de Crom chaque mois.
 
 

  • Les moines de guerre : Les Pitaris  

Deux classes: 
 
- Ceux qui vivent avec les disciples et les servent. C’est un honneur de s’occuper de ces enfants. Étrange de voir un homme en servitude mais il leur est dit qu’il y a aura une récompense lorsqu’ils seront au Renevak. Ces hommes sont choisis parmi des familles moins nobles, voire pauvres qui voient cela comme une ascension sociale avec le titre de moine.
 
- Ceux qui se battent pour Crom. Ces hommes sont capables de massacrer des femmes pour un regard déplacé. Il voue une haine sans fin pour la gent féminine. Ce sont des guerriers aguerris qui pratiquent le combat au quotidien. Ces hommes sont prêts à mourir pour leur cause. Anéantir les femmes. Ils sont à l’extrême des Paliontos. Beaucoup de chevalier Paliontos vont soumettre et non tuer les femmes.
 
 
 
Le Culte d’Artémis :
 
 
Les amazones vouent un culte à la bataille, aux guerres. Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle les femmes guerrières ! Quoi de plus normal que d’avoir pour divinité Artémis ?
Chaque 21 juin, les amazones se réunissent près du Lac Ephèse et organisent un grand banquet autour d’un immense feu de joie à la gloire de leur déesse. Il est de coutume de nommer une grande prêtresse cette nuit-là. Ainsi elle va rejoindre les autres grandes prêtresses qui ont pour tâche d’inculquer aux jeunes mélianas les rudiments de leur religion, mais aussi de présider le rituel de passage pour devenir une méliana accomplie.
Il y a au beau milieu de la forêt aux murmures une statue à l’effigie de la déesse où les femmes viennent apporter des offrandes afin que dans sa bonté, Artémis leur accorde la fécondité. Personne n’osera dérober les joyaux qui entourent cette stèle.
 

La religion des Mélianas n’a pas de personne pour véhiculer les préceptes d’Artémis. Chaque Mélianas est acteur de sa foi envers sa déesse. Elles prient directement Artémis sans aucun intermédiaire. Il n’y a pas d’institution. Il existe une forme de hiérarchie mais ce n'est pas un système de supériorité comme pour les Paliontos. La religion n'est pas une religion basée sur des préceptes de haine envers l'homme, ce sont des croyances qui poussent les Mélianas toujours plus loin et les rendent plus fortes. Le culte d'Artémis ne s'arrête pas à la personne d'Artémis, elle est un tout. 

Dans chaque maison, il y a une statue, un autel pour Artémis ainsi que pour les membres de la famille morte. Les membres de la famille montrent un respect pour les ancêtres qui côtoient Artémis dans le Renevak. Les morts sont une force pour chaque membre de la famille, présents pour chaque combat, chaque moment important de la vie, elles vont prier les ancêtres car la mort n’est pas une fin mais le début d’une nouvelle vie.

Chaque signes, symboles peut être interprétés par chacun. Le vent soufflant vers l'ouest signifie lors d'une guerre, une victoire pour les Mélianas, un corbeau sera de mauvais augure etc etc. Pour elles, ce sont des signes envoyés par Artémis pour les prévenir. De plus il y a un rapport avec les totems. Certaines femmes sont proches des animaux. Artémis apparaîtrait chaque 21 décembre sous la forme d’une biche.  

Avant, leur savoir était transmis principalement par oral. Mais depuis que la guerre devient de plus en plus meurtrière, Morgana a ordonné après réunion avec les Trois, que leur savoir devait être à présent écrit.  

Il existe trois Mélianas qui sont auprès de la Reine, en plus des conseillères. Elles se nomment Les Trois.
-L'Oracle (élu de mère en fille)
-L'Asheira : la plus ancienne prêtresse 
-La Grande Weida: Druidesse guérisseuse.

Elles sont la représentation de la Justice qui jugera avec la Reine les conflits (importants).



 Les Grandes Prêtresses

Les Grandes Prêtresses sont des combattantes hors pair. Chaque Grande Prêtresse est envoyée dans des villages de Tanaïs pour inculquer aux druidesses et aux Mélianas leur savoir.

Chaque 21 décembre, les Mélianas se réunissent toutes autour des Grandes Prêtresse, pour nommer une nouvelle sœur parmi les druidesses et guerrières présentes. Il est raconté qu’à cette date, Artémis serait venue sous une forme humaine dans le plus simple appareil près du Lac Ephese. Et tous les ans, une biche vient boire l’eau du Lac Ephese. Une fois nommée, la nouvelle Grande Prêtresse va passer au minimum deux ans à apprendre les Secrets des Prêtresses enfermé dans un lieu secret (afin de se protéger des Paliontos).

Les Grandes Prêtresses pratiquent des sacrifices d’animaux pour des cérémonies sacrées et tout événement important (bataille etc).   



• Les druidesses : Les Weida 


Femmes aux connaissances développées. Elles sont connues pour leur sagesse, leur érudition, leurs connaissances théoriques et pratiques de la guerre. Ce sont des Mélianas accomplis. Certaines se spécialisent en tant que guérisseuses, d'autres s'impliquent plus dans la religion, l'enseignement. Les Weida sont très présentes dans les villages et ville de Tanaïs, elles sont les conseillères, les amis des habitants, ils leur font confiance. 
Elles sont moins bonne combattante mais restent très astucieuse et sont capable de disparaître sous le nez des Paliontos.


Chez les Mélianas et les croyants, le nombre trois est très présent.


 
 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Noriendell et ses religions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Islam rejoint les autres religions
» L'histoire des religions et Tolkien
» Les créatures fantastiques dans les religions
» l armure du Chevalier
» « Bondye bon », un documentaire saisissant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Au commencement ... :: Descriptions :: Lieux et époques-